AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Miniriël d'Az Mara

Aller en bas 
AuteurMessage
Miniriël
lvl 20
avatar

Nombre de messages : 145
Classe et profession : Guerrier Paladin Elfe
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Miniriël d'Az Mara   Lun 24 Oct à 23:27

Prénom : Miniriël
Nom : Ofalada
Race : Elfe
Classe : Guerrier paladin
Niveau : 1
Alignement : Loyal Bon
Equipement initial : arc, flèches, épée et harpe
Loisirs : aime lire, écrire, dessiner, chanter et jouer de la harpe, faire de l'alchimie
Talent spécial : Alchmiste
Comportement avec les autres : souvent froide et distante mais elle a un comportement un peu mère : protectrice, avec les autres (mais elle en est toujours récompensée en fin de compte).
Traumatisme : a perdu son meilleur ami, un loup

Biographie :

La princesse Miniriël naquit à la cité d'Az-Mara en 1240. Cette enfant avait une étrange tache de naissance au bas du dos. Un phénix courroné. L'on décida alors de construire le palais et la cité-qui étaient à cette époque cité et palais ordinaires-en forme de phénix géant. Miniriël n'était pas la seule à avoir cette tache (qui était un "cadeau" génétique de la famille de son père) mais ce fût la première fois que l'on eu pensé bâtir une cité complète ayant cette forme car on croyait que Miniriël était un cadeau de la déesse Lathandre.

A 80 ans (=8 ans d'âge humain), elle se mit à jouer de la harpe et à chanter.

A l'âge de 100 ans, (ce qui correspond à 10 ans en âge humain) elle savait, comme on le disait, " manier l'arc comme un aigle sait voler" mais elle manifestait plutôt un intérêt pour les loup, quelle considérait comme ses amis :

Un jour de pluie à l'année de ses 90 ans (9 ans humains), alors qu'elle se promenait seule dans le bois voisin, elle trouva un louveteau trempé jusqu'au os, seul et terrifié. Elle détacha sa cape et en couvrit le louveteau, puis elle le prit dans ses bras et couru en direction du palais, tentant de protéger le louveteau de la pluie. Devant le palais, elle poussa la porte et entra. Elle courut à la salle du trône, (où l'attendaient ses parents, inquiets de ne pas la voir revenir) dont elle poussa encore les portes. Sa mère s'écria :
<Miniriël ! Mais que faisais-tu ? Où étais-tu passée ? les serviteurs et nous t'avons cherchée partout ! Oh, Miniriël, nous étions si inquiets ! Mais ! tu est trempée !>
Ce à quoi la petite Elfe répondit :
<Mère, père, j'ai touvé un petit loup dans la forêt !>
Et elle leur montra le trésor, grelotant, quelle cachait dans sa cape, au creux de ses bras. Son père vînt la rejoindre et lui dit :
<Miniriël, ma chérie, donnes-le moi.
-Qu'allez-vous en faire, ada (=père en language elfique)?
-Il tremble de froid, chérie. Il faut le réchauffer. Allons, donnes-le moi.>
Elle lui tendit le précieux paquet, que son père prit. Il tendit une main vers sa fille, qui avait baissé la tête, et lui dit :
<Viens, ma fille. On va s'en occuper tous les deux.>
Miniriël releva la tête et sourit. Elle pris la main de son père et ils allèrent dans la chambre de la petite fille Elfe pour s'occuper du louveteau. Celui-ci resta 4 jours au palais, sous demande de Miniriël. Ils jouaient ensemble, dormaient ensemble, mangeaient ensemble...Ils étaient inséparables. Mais un serviteur, dépêché pour trouver la famille du louveteau, la trouva et il fallut donc ramener le louveteau dans sa famille. Ce jour là, Miniriël-le louveteau dans les bras-ses parents et des serviteurs marchaient dans la forêt jusqu'a l'endroit qu'avait indiqué le serviteur. Lorsqu'ils arrivèrent à la tanière, les loups étaient couchés à l'extérieur. Miniriël s'avança seule vers eux. Le louveteau sauta des bras de Miniriël et alla rejoindre ses parents qui le reçurent avec force coup de queue de joie et reniflements. La jeune princesse les regardaient, tristre de devoir perdre son ami. Celui-ci se retourna vers elle, battit de la queue en un "merci", puis rentra dans la tannière avec sa famille. Miniriël se mit à pleurer et coura en arrière, sans regarder les personnes qui l'avaient accompagnées. Elle voulait rentrer le plus vite possible dans sa chambre, pour y pleurer seule et tranquille. Mais son père vînt la consoler. Puis ce fût le tour de sa mère et ils se retrouvèrent à 3 dans la chambre.

Le louveteau passait souvent voir Miniriël, et ils grandissaient. Mais un jour, le louveteau devenu loup cessa de venir la voir. C'était l'année des 111 ans de la princesse (les loups grandissaient en même temps que les Elfes dans ce pays et pouvaient devenir aussi vieux qu'eux (bien qu'ils dussent mourir de vieillesse, pas comme les Elfes)). Cette année restera à jamais gravée dans la mémoire de la jeune princesse, dont la
beauté grandissait. C'était l'année où des orcs avaient pénétrés dans le domaine et avaient tués bon nombre d'animaux et de gens, avant d'être tués par les Elfes. Miniriël crût que son ami était mort, et cette pensée pesa à jamais sur sa conscience et à chaque fois qu'elle y repensait, elle pleurait. Elle s'en voulait de l'avoir ramené à ses parents, où il avait dût périr atrocement lors de la chasse des orcs.
Ses amis Elfes n'étaient pas suffisant pour lui faire oublier ce souvenir douloureux. Elle jouait et chantait des chansons tristes. Elle commença à penser qu'il lui faudrait partir un jour où l'autre.

A l'année de ses 113 ans (=13 ans âge humain) elle commença à apprendre cette science dont elle rafolait entendre : l'alchimie. Elle passa avec brio un test qui fit de l'achimie son talent spécial. Elle en faisait souvent, elle se battait à l'épée et continuait à tirer à l'arc. Mais le poids du départ l'oppressait. Elle sentait de plus en plus qu'il lui faudrai partir.

114 ans. Année plutôt triste. Miniriël joue des chansons plus tristes encore que celles des années précédentes. Le poids augmente. Ses parents commencent à s'inquièter

115 ans. Grande dépression. Miniriël ne parle plus. Il est rare quand elle joue et lorsqu'elle le fait, c'est un son extrèmement triste sort de sa harpe. Plus rien ne l'amuse. Elle cesse ses entrainements. Ses parents sont extèmement inquièts. Il faudra attendre la fin de l'année pour l'entendre parler à nouveau. Elle sent que son départ approche.

116 ans. Elle commence à sortir de sa dépression. Elle reprend ses entrainements intensément pour lui faire oublier ses malheurs. Année où elle devient paladin. Année du départ. Ce jour-ci, il pleuvait. Elle écrivit une lettre à ses parents :
<Mère, père. Lorsque vous lirez cette lettre, je serais partie. Je sentais depuis bien longtemps que je devait partir. Pardonnez-moi de ne pas vous avoir dit au revoir mais je tenais à partir sans faire de cérémonie, pour que vous ne me fassiez pas changer d'avis. J'espère que vous ne m'en voudrez pas d'être partie. Rassurez-vous, je ne fait pas cela a cause de vous. Je vous aime.
Votre fille
Miniriël.>
Lorsque ses parents lurent cette lettre, ils en pleurèrent et la relirent plusieurs fois. Leur fille avait pris sa harpe, son épée, son arc et ses flèches. ainsi, ils n'entendraient plus jamais le son de la harpe ni de la voix de leur fille, si doux.
Quelques jours plus tard, la cité fut complètement détruite lors d’une guerre opposant les habitants à un puissant dragon.

Miniriël ne sait pas encore ce qu'il s'est passé



(cette biographie à été refaite sous l'accord de Sir Elendill. Merci aux administrateurs de supprimer la première et de laisser celle-ci)

_________________
Je suis une Elfe. Mais aussi une alchimiste, alors prenez garde à vous, je sais me défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/numenorisland2
 
Miniriël d'Az Mara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mara ? Guérisseuse
» Pod Agent of the Emperor (Mara Jade inside) : vos avis
» Dark Vador vs Mara Jade : un duel au sommet
» ROONEY MARA ƒ Thanatos l'amour de la mort.
» Gérard Latortue chez le président de la république, M. Lansana Conté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amn :: AMN :: Présentation-
Sauter vers: