AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Dragons

Aller en bas 
AuteurMessage
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Les Dragons   Ven 30 Sep à 20:43

Je vais vous parler des différentes races de dragons

Les dragons bleu


Comme les dragon noirs, les bleus sont par nature des créatures solitaires. Mais contrairement à leurs cousins noirs, les bleus forment une organisation sociale régulière. Le plus âgé et le plus puissant dragon bleu d'une région est appelé Suzerain, et tous les bleus de cette région lui rendent officiellement hommage.

La taille de la région sous la coupe d'un suzerain varie, en fonction de la population draconiques de la région et de la puissance du suzerain (manifestement, un suzerain millénaire, un Ver, peut maintenir son autorité sur une zone plus vaste et un plus grand nombre de dragons qu'un individu plus jeune). Tout en restant extrêmement mauvais et rapaces, les dragons bleus font preuve d'une étonnante loyauté, particulièrement envers leur suzerain.

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les Dragons   Ven 30 Sep à 20:44

Les Dragons verts


Bien qu'on les classe parmi les dragons d'alignement loyal, les dragons verts témoignent rarement de ce trait envers les créatures qui ne font pas partie de leur groupement immédiat.

Les dragons verts sont des expert en intrigues, en politique et en médisance, tout autant au sein de leur propre espèce qu'avec les autres. Ils sont prêts à tout pour nourrir leurs ambitions : manipuler d'autres dragons ou des créatures aussi puissantes, intimider des humains et des demi humains, estropier et tuer tous ceux qui entravent leur route, mentir sans vergogne, promettre tout et n'importe quoi 'puisqu'ils n'ont pas l'intention de tenir leur promesse), et d'une manière générale, utiliser tous les moyens retors possibles et imaginables. Tout ceci fait que les objectifs des dragons verts ne sont pas particulièrement honnêtes. Même s'ils aiment l'argent pour l'importance que cela leur donne auprès des autres, ce n'est pas leur ambition principale. Plus encore que les autres espèces draconiques, les verts sont avides de pouvoir. Pas juste de pouvoir sur les autres verts, mais de pouvoir sur toutes les autres créatures qui ont le malheur d'habiter près de leur territoire.Il sont les dragons les plus intéligent et de plus, semblent avoir un talent inné pour imaginer des plans machiavéliques qui accroîtront leur pouvoir - et leur fortune - sans qu'ils aient besoin de faire quoi que ce soit (encore un trait unique des dragons verts : aucune autre espèce de dragons n'a vraiment d'intérêt pour ce genre d'affaires).

L'exemple classique d'un joli coup double réussi par un dragon vert a eu lieu dans un endroit éloigné et boisé des Royaumes (l'emplacement exact varie d'un récit à l'autre). Le dragon fit venir un grand nombre d'orques, en leur promettant de les protéger des elfes qui habitaient dans les bois, et les orques se mirent aussitôt à abattre les arbres et à vendre le bois (le dragon prélevait bien entendu un fort pourcentage sur tous les bénéfices). Lorsque les elfes essayèrent de chasser les orques, le dragon protégea ses travailleurs. Après avoir profité de cette situation pendant plusieurs mois, le dragon vert envoya un émissaire humain, sous l'influence d'un sort de suggestion, dans la communauté elfique, pour leur proposer l'aide d'un puissant dragon d'airain (imaginaire) afin de se débarrasser des orques. Le dragon d'airain demandait une rémunération en retour, bien sûr. Les elfes sautèrent sur l'occasion. Sou l'effet d'un sort de changement d'apparence, qui était juste ce qu'il fallait pour faire passer notre dragon vert pour un airain, le vert chassa les orques et accepta ensuite avec plaisir l'or des elfes pour le service rendu. Le vert était ravi : à la fois le commerce du bois, puis le paiement des elfes avaient joliment augmenté son magot.

Bien que les dragons verts considèrent qu'il est plus facile de tricher et de manipuler les non dragons, ils ne dédaignent pas rouler les membres de leur propre espèce (les humains ont une expression qui dit : "Si tu me roules une fois, honte à toi; si tu me roules deux fois, honte à moi." L'équivalent chez les dragons verts est : "je te roule une fois, dur pour toi.").Dans certains cas très exceptionnels, plusieurs vert peuvent travailler ensemble pour monter un coup particulièrement vil. Lorsqu'ils traitent avec des dragons qui les connaissent et qui ont tous des mines d'escroc, les verts tiennent (en général) les promesses qu'ils font, sauf quand leur vie est directement menacée. Entre eux, les dragons verts sont grossiers, vulgaires et bruyants, les femelles encore plus que les mâles.

Il existe certaines racines qui ont un effet relativement hallucinogène sur les dragons verts (et sont généralement des poisons pour les non dragons). Sous leur influence, le comportement des verts en société est encore pire que d'habitude.La séduction chez les dragons verts - qui est à l'initiative de la femelle - est aussi grossière et rustre qu'on pourrait s'y attendre. Mais une fois que les deux dragons se sont accouplés et que la femelle est fécondée, leur attitude change du tout au out. Il existe une forte loyauté entre les membres d'un même couple - ce qui est totalement exceptionnel au comportement normal des dragons verts - et une immense dévotion envers leurs petits au moment de leur naissance. Les parents prennent grand soin d'inculquer à leurs rejetons les talents indispensables à la survie, à savoir la manipulation et les offres permettant de faire d'une pierre deux coups.

Les parents verts offriront leur vie pour leurs enfants, si jamais il le faut, ce qui est unique chez les dragons mauvais. Les parents continuent habituellement à exercer toute cette protection jusqu'à ce que les rejetons atteignent l'âge de jeune adulte, à 51 ans. Une fois que les enfants ont quitter le nid familial, les parents se séparent presque toujours, pour trouver d'autres partenaires par le suite. Aucun sentiment de loyauté ou de responsabilité ne lie plus les dragons d'un même groupe familial, une fois que les enfants sont partis (il y a toutefois une tradition, établissant que les dragons verts ne doivent pas doubler leurs parents ou leurs rejetons... sauf si l'occasion est vraiment trop bonne pour qu'on la laisse passer).

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme


Dernière édition par le Ven 28 Oct à 22:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les Dragons   Ven 30 Sep à 20:45

Les Dragons noirs


Comme pour la plupart des dragons chromatiques, les noirs sont des créatures solitaires. Ils ont un sens de leur territoire très développé vis-à-vis des autres dragons, même avec ceux de leur propre espèce.

Les dragons noirs ne se réunissent que pour procréer et pour élever leurs rejetons, ou dans certains cas très rares où de pressantes nécessités surpassent leur attitude naturellement chaotique et les oblige à coopérer pour accomplir une tâche donnée.

C'est la femelle du dragon qui choisit son partenaire, et qui est l'élément dominant du couple. Les femelles font leur choix parmi les conjoints potentiels, en fonction de la valeur des candidats en tant que dragon. Ce qui veut presque toujours dire l'importance des richesses que le mâle a amassées. C'est pourquoi les dragons noirs mâles se vantent souvent de leur fortune auprès d'autres membres de leur race - si jamais il leur arrivent d'en rencontrer - et même auprès d'autres créatures, dans l'espoir que le bruit parvienne jusqu'à l'oreille d'une femelle en quête de mâle (mais cette attitude présente un inconvénient certain : la rumeur de la fortune d'un dragon peut arriver jusqu'aux oreilles d'un redoutable groupe d'aventuriers...).Il arrive parfois que deux ou trois femelles choisissent le même mâle. Dans ce cas, elles se battent pour l'emporter, la gagnante obtenant les faveurs des mâles. Ces combats se déroulent d'ordinaire en plein ciel, au-dessus de l'antre marécageux du mâle (ainsi, celui-ci peut observer et admirer le combat depuis le sol). Ils ne sont généralement pas mortels, et s'achèvent lorsque l'une des femelles abandonne et s'en va chercher ailleurs sa moitié.

Les dragons noirs sont des parents très protecteurs, tant que cette protection ne met pas leur propre vie en danger. Si le dragon doit choisir entre une mort quasi certaine et l'abandon des ses enfants, les rejetons ne font pas le poids (cependant, les dragons noirs ont une excellente mémoire, doublée d'un certain penchant pour les vengeances les plus vicieuses).Dans un environnement extrêmement hostile, ou lorsque les circonstances menacent l'espèce toute entière, il peut arriver que les dragons noirs se réunissent pour former des clans. Ces groupes ne sont pas vraiment structurés, et son déchirés par d'incessantes manœuvres politiques et des luttes acharnées pour la suprématie. Dans une situation de groupe, les dragons noirs n'acceptent de se soumettre à l'autorité d'un autre dragon que si ils savent que ce dragon peut les tuer en cas de désobéissance de leur part (comme la plupart des dragons noirs ont également une tendance à énormément surestimer leur propres capacités, le cas ne se présente pas souvent).En théorie, un clan de dragons noirs devrait être, à juste titre, une entité aussi puissante que dangereuse; mais dans la réalité, c'est très rarement le cas.

Les dragons passent habituellement la plus grande partie de leur temps à se quereller pour savoir qui domine qui. Les seules fois où les clans peuvent réaliser leur plein potentiel sont lorsqu'ils sont dirigés par des individus si puissants que nul autre dragon du groupe n'ose prendre le risque de leur contester le commandement. Les dragons noirs n'ont aucun sens de l'étiquette.

Ils sont totalement chaotiques, dans tous les sens du terme. L'idée de propriété personnel et de territoire n'est définie, pour un dragon noir, que par la capacité de chacun à défendre ses biens. Une maxime de dragon noir dit : "Voici ma griffe, et voilà mon antre; voici mes dents, et voilà ma nourriture."(Traduction : "Ceci est à moi, et je t'étripe si jamais tu fais mine d'y toucher").

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme


Dernière édition par le Ven 30 Sep à 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les Dragons   Ven 30 Sep à 20:47

Les Dragons rouges


Les rouges sont les modèles-types des dragons mauvais avides, féroces, vindicatifs, et avares. Les dragons rouges se reconnaissent parfaitement dans cette description, et ils en sont fiers. Ils croient que ce sont eux, permis toutes les espèces, qui sont les plus proches de la nature et du comportement draconiques idéaux, et que toutes les races sont dévié de cette pureté.

Même si les dragons rouges ne sont pas des créatures sociables, préférant leur propre compagnie à celle des autres, ils sortent cependant de temps à autres pour se renseigner sur les activités et les hauts faits des autres rouges habitant dans la même partie du monde qu'eux.
S'ils estiment que leur propre richesse et leurs méfaits sont supérieurs à ceux des dragons dont ils entendent parler, ils se sentent satisfait et contents d'eux, à l'idée d'avoir acquis un certain statut dans l'esprit des autres.

Mais si jamais ils entendent parler d'un dragon qui les surpasse en actions comme en richesse, leur jalousie n'a pas de limite, car ils ont l'impression d'avoir perdu leur statut. Les rouges qui apprennent une aussi mauvaise nouvelle entre dans une rage folle, et quittent leur antre pour aller ravager la contrée environnante, pillant, mettant à sac et brûlant tous sur leur passage jusqu'à ce qu'ils estiment avoir dépassé en méfaits le dragon dont ils viennent d'entendre parler.

Pendant ces accès de violente jalousie, nul n'est en sécurité dans les environs ( et surtout pas le messager porteur de la mauvaise nouvelle). Le bon coté de la chose est que lorsqu'un dragon est dans un tel état, il est moins prudent que d'habitude, et peut même prendre des risques inconsidérés ou sous-estimer la force des adversaires qu'il rencontre. L'inverse de cet intérêt pour les nouvelles des autres est également vrai : les rouges font souvent tout leur possible pour que le bruit de leurs puissance et de leur fortune parvienne jusqu'aux oreilles d'autres membres de leurs espèces. Cela implique parfois de subtils stratagèmes, comme la destruction de la moitié d'un village seulement, ou la libération d'un survivant d'une compagnie d'aventuriers qui ira colporter haut et fort la force du dragon.

La contrepartie de tout ceci est qu'une grande réputation de richesse risque d'attirer les chasseurs de dragons et de trésors. Les rouges ont un sens du territoire extrêmement développé. S'il peut leur arriver, dans des cas très rares, d'adopter une attitude condescendant et protectrice vis-à-vis de créatures qu'ils considèrent comme bien inférieures à eux, dans la plupart des cas le fait de pénétrer dans le territoire d'un dragon rouge entraîne immédiatement une attaque de sa part. C'est de toute façon le cas lorsque l'intrus est un autre dragon, même rouge (en fait, les pires batailles territoriales se déroulent toujours entre des rouges, car les deux combattant sont trop fiers pour se retirer et faire preuve de faiblesse devant l'autre - les autres espèces ont davantage tendance à reconnaître le moment où une bataille est perdue et à s'enfuir pour sauver leur vie).

Les rouges ressentent une grande rivalité vis-à-vis des dragons d'argent et de cuivre, mais ils gardent leur haine la plus verbale pour les ors. Verbale est bien le mot, car les rouges proclament haut et fort qu'ils mettrons en pièces n'importe quel dragon d'or dès qu'il en rencontre un, mais lorsque l'occasion se produit, ils trouvent souvent une bonne raison de ne pas engager le combat. La raison en est que si les rouges sont insupportablement arrogants, ils ne sont néanmoins pas stupides. Ils savent, au fond d'eux-mêmes, que les ors sont plus puissant qu'eux - même si ils ne l'admettront jamais ouvertement -, et ne sont donc pas très motivés pour engager un combat qu'ils ont de bonne chance de perdre (mais que les dieux viennent en aide à celui qui osera dire cela à un dragon rouge !). Toutefois, l'orgueil et le refus de reculer poussent quelquefois des rouges à attaquer des dragons d'or de passage, même lorsqu'ils savent que les chances de victoire sont contre eux.

Les rouges méprisent par dessus tout la faiblesse chez ceux de leur espèce. Si une rumeur vient à courir disant qu'un dragon particulier est un "perdant", soit qu'il ait été gravement blessé, ou qu'il devienne sénile et infirme, les autres dragons rouges font une descente dans l'antre de l'infortuné dragon et le nettoient, en liquidant probablement son propriétaire au passage. La logique des rouges est bien résumée dans leur dicton :"l'essentiel n'est pas de posséder, mais de savoir conserver." En d'autre termes, si vous ne pouvez pas protéger ce que vous possédez, vous ne méritez même pas de l'avoir (ceci s'applique à la vie aussi bien qu'aux richesses matérielles).

La séduction est initiée par la femelle chez les dragons rouges. Lorsque la femelle ressent le besoin d'avoir des enfants - ce qui se produit environ une fois tous les cent ans -, elle recherche un candidat mâle (les critères de sélection étant bien entendu la richesse et la puissance). Les mâles rouges ne refusent jamais les avances d'une femelle, car aux yeux des autres mâles, ces avances font gagner en statut. Une fois la femelle fécondée, le mâle la quitte et retourne à son existence antérieure. La femelle élève seule les rejetons - ou avec l'aide d'une autre femelle qui est soit stérile, soit trop âgée pour se reproduire -, et elle les protègent férocement contre tout ce qui peut être une menace pour eux (mais cette protection ne va généralement pas jusqu'au sacrifice de la mère pour ses enfants).

Lorsque les petits atteignent l'âge de jeune adulte, ou éventuellement même avant, la nature solitaire et jalouse de la mère reprend le dessus sur son instinct maternel, et elle ordonne à ses rejetons de quitter son antre et son territoire. Inutile de dire qu'il n'y a aucun sentiment de loyauté entre les différentes générations de dragons rouges. Les rouges détestent l'autorité sous toutes ses formes. Ils ne font jamais appel aux conseil ou à la sagesse de leurs aînés, même si jamais cela pouvait leur sauver le vie, car ils considèrent que la fait d'admettre que leurs aïeux ont quelque chose qu'eux non pas revient au même que de se soumettre à l'autorité d'un autre.

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme


Dernière édition par le Ven 30 Sep à 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les Dragons   Ven 30 Sep à 20:50

Les Dragons blancs


Les blancs sont l'espèce la moins intelligente des dragons occidentaux, et leur comportement en témoigne. Ils ne sont pas très doués pour prévoir les choses ou les planifier à l'avance, et leur mémoire rudimentaire ne peut garder le souvenir que d'évènements concrets, pas les concepts abstraits.

Il n'y a à cela qu'une seule exception : ils se souviennent parfaitement des offenses qu'on leur fait, et ils ont un sens très aigu de la vengeance. Les vendettas des dragons blancs sont brutales et violentes, et mettent assez souvent ces créatures dans de beaux draps.

Les blancs ne sont pas très forts pour prévoir les conséquences de leurs actes. Ils se contentent généralement de lancer une attaque directe. Si cette attaque vise des adversaires capables de réfléchir - et qui connaissent l'obsession des dragons blancs à se venger -, alors les blancs sont fortement désavantagés. Les blancs ne sont pas créatures sociables. Le seul contact qu’ils recherchent avec leurs frères de race est sexuel.

Il arrive quelquefois que plusieurs blancs s'associent, mais c'est uniquement lorsque leurs objectifs à court terme coïncident. Ce genre de coopération n'est jamais planifiée ou prévue d'avance : les choses se font comme elle viennent (prenons par exemple le cas de deux blancs qui s'apprêtent à se venger sur un même village de baleiniers le même jour - Ils raseront le village ensemble, mais ils s'entredéchirerons ensuite si jamais il y a du butin à partager).

En général, les blancs ont un sens très développé de leur territoire par rapport aux autres membres de la même espèce (et du même sexe). Les escarmouches de frontière entre deux blancs sont rarement mortelles (mais les insultes verbales qui accompagnent ce genre de confrontation sont d'une cruauté à couper le souffle). Contrairement à d'autres espèces de dragons, les blancs s'accouplent uniquement pour le plaisir. Si des petits viennent à naître de cette activité, alors tant mieux, mais ce n'est pas l'intérêt principal de la chose.

Si la femelle est fécondée, le male reste instinctivement dans le coin pour la protéger. Mais dès que les oeufs sont éclos, les deux créatures reprennent chacun leur vie en solitaire. Les dragons nouveaux-nés suivent l'un ou l'autre de leurs parents, et les adultes ne sont pas trop gênés par ces petits qu'ils traînent partout. Cependant, les parents ne sentent aucune obligations de protéger leurs rejetons, aussi les petits doivent-ils rapidement apprendre à se défendre (le taux de mortalité infantile est assez élevé chez les dragons blancs).

Le moment où les enfants quittent leurs parents pour aller mener leur vie est très aléatoire. Certains les quittent presque immédiatement, tandis que d'autres peuvent rester pendant une centaine d'années. Dans ce dernier cas, c'est le parent qui finit par chasser son rejeton, de peur qu'il ne devienne son rival (non sans raison, d'ailleurs - on rapporte certains cas où le jeune dragon a tué son géniteur pour s'approprier son trésor).Les dragons blancs sont considérés – par les autres dragons – comme "la lie des dragons" et comme étant "à peu près aussi subtils qu'un volcan".Même les rares blancs qui ont la chance de pouvoir communiquer avec une créature intelligente n'ont généralement rien de bien intéressant à raconter.

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme


Dernière édition par le Ven 30 Sep à 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les Dragons   Ven 30 Sep à 21:13

Les Dragons d’ombre


Le dragon d'ombre est nocturne. Il vit dans des endroits souterrains sombres. Il est indépendant et solitaire, occasionnellement en couple. La femelle pondra et laissera sa couvée, 5 à 8 oeufs, dans un endroit sombre. Le premier rejeton éclos dévorera les autres. Les dragons d'ombre préfèrent la marche au vol car ils sont piètres volants et ils s'épuisent rapidement. Leur capacité visuelle est inférieure la lumière vive, mais voient normalement à la lumière des étoiles. Ils utilisent des sorts de la nuit et évitent ceux de lumière ou de feu. Il peut projeter un souffle de nuages obscurcissant sur ses ennemis afin de les rendre non seulement aveugles mais aussi épuisés. Ils peuvent se cacher facilement dans l'obscurité. Leurs ailes de chauve-souris sont semi-transparantes comme son corps tout entier. Si on tente de détecter la présence d'un dragon d'ombre, ses yeux d'un gris opale luminescent nous guiderons vers lui.

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme


Dernière édition par le Ven 30 Sep à 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire Elendill
lvl 26
avatar

Nombre de messages : 464
Classe et profession : Dragon, mage
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les Dragons   Ven 30 Sep à 21:13

Les Dragons des nuages


Il ne pèse que la moitié du poids d'un dragon habituel. Les dragons des nuages peuvent utiliser leurs sorts sur la température et le vent. Un de leurs sorts consiste à compresser toute l'eau des nuages pour former une masse de pluie capable d'éteindre tous les feux, magiques ou normaux. La coloration de ce dragon dépend de son humeur et de son entourage. Lorsqu'il est colérique, le dragon prend une teinte noire, la neutralité est représentée par le blanc pur et la joie par une teinte dorée ou rose.

_________________
~ Sire Elendill ~
Administrateur suprême

_ Dragon vert, mode ==> Homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Dragons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Dragons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Dragons VS SW
» Challenge Cup Dragons vs BPA
» Défis aux Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amn :: AMN :: Histoire-
Sauter vers: